L’éveil est le chemin , le chemin est l’éveil.

QUIZ_Le-desert-dans-la-litterature_1064

Il n’y a pas de but dans le futur !

Ce n’est pas la personnalité que l’on libère!

On se libère de la possession par la personnalité !

Concerne autant l’égo individuel (je-l’autre) que l’égo collectif (nous-eux) !

Illusion, imagination, désir, envie, jalousie, doute, ressentiment, rancune, colère, conflit, lutte, violence !

Libération des stress, perturbation émotionnelles, peurs, doutes, préoccupations,  habitudes, confusions et niveaux d’abstraction sémantiques (« petits » mots ; petit, chéri, chouchou etc.)

Changer de paradigme personnel pour l’individuel et pénétrer la non-dualité!

Le quotidien pour nombreux d’entre nous est vécu en pilotage automatique même si nous avons l’impression d’êtres nous-mêmes !

Observer plus attentivement et le plus souvent que possible ; en place de brancher le « pilotage automatique » (qui ne fait que réagir car c’est sa fonction, son rôle) et consécutivement la création d’une nouvelle possession psychique  !

Pour résumer : juste d’observer plus attentivement ton quotidien et ta respiration pour aider, soutenir cette attention ! t’observer agir ! ensuite d’une discipline de période variable cela deviendra naturel…. Ce qui aurait toujours dû se produire !

Ainsi tu ne nécessitera plus de la nuit pour résoudre « ce qui pourtant important est passé inaperçu » et qui perturbe nécessairement ton sommeil !

L’éveil ne représente pas un + ! Il n’est pas extraordinaire ni magique…. juste que : quand l’éveillé mange il mange, quand il dort il dort…il ne pense pas ..il est conscient !

Osho

Le centre véritable ne perçois ou ne reçois aucune énergie ni chimique ni prânique ni biologique, il corresponds plutôt à une absence d’énergie ou une pure conscience (Long parle de flamme froide dans le ventre !)

L’éveil ne constitue pas une illumination ou un attribut supplémentaire mais bien plutôt ; en une découverte en et sur soi-même ! Il n’y a rien à croire, imiter ou craindre de nouveau… il s’agit juste d’observer, sentir, ressentir, et fusionner avec cela qui est ici maintenant (depuis toujours) !

Pendant l’illumination inspiration et expir fusionnent !

Les problèmes existent uniquement dans nos pensées !

Avant de méditer il est nécessaire l’éliminer la peur du néant et/ou du vide(conscience) … cette peur représente l’obstacle majeur !

Pythagore avant d’être admis dans une école de métaphysique Egyptienne secrète à dû se soumettre à un jeûne nutritionnel et une discipline respiratoire consciente (durant 40 jours) ! Il fût admis et reconnu qu’il n’était plus le même homme qui s’était présenté 40 jours avant ! et qu’il était maintenant plus conscient (car c’est l’expérience (retraite, jeûne ascèse etc.) et pas la connaissance (qui sera utile pour transmettre mais pas pour réaliser qui importait véritablement) !

Laisser l’esprit précéder la pensée ou attendre la prochaine pensée !

L’être fou est à la périphérie de lui-même

L’être sage est centré en lui-même

L’être normal navigue entre centre et périphérie

L’être artiste alterne plus rapidement et plus intensément que l’être normal !

La méditation corresponds à la mort du mental !

Le mental n’est que le produit de l’accumulation d’informations de et par la société !

Le corps est le produit des gènes des 2 géniteurs plus la nourriture qui a été assimilée !

Le mental et le corps correspondent aux deux faces de la pièce de monnaie et la conscience (accessible par la méditation) correspond à la tranche de la pièce de monnaie !

Débuter la méditation par 1heure exclusivement sur la respiration !

Réflexion correspond à une course effrénée vers de multiples réponses dans le mental-cerveau !

Contemplation correspond à une pensée dirigée (sans subir les associations habituelles conscientes et inconscientes)

Concentration correspond à l’immobilité du mental et consécutivement sa disparition !

Imagination, rêverie, contemplation, concentration, méditation, éveil ne constituent pas -une, de la, des- pensée-s car bien plutôt des modalité, des fréquences de la pensée !

L’AA de Maslow ne concerne ni richesse, ni pouvoir, ni prestige, ni célébrité ! L’AA connecte avec les ressources et talents potentiels inexploités et même inconnus de soi-même, cette énergie à l’intérieur toujours intacte car inutilisée ! L’AA correspond à devenir ce que je suis en réalité et pas la-cette personnalité à laquelle je m’identifie habituellement et que je ne suis certainement pas contrairement à l’apparence et à l’habitude collective immémoriale.. c’est cela qu’il faudrait mettre en doute ! cette certitude de la personnalité !

L’AA exclue tout souvenir, espoir, désir ! C’est le centre de soi-même, l’équilibre de l’être (et pas de la personnalité qui alterne entre cœur-affect et tête-raison) ! Correspond à la conscientisation du centre (au delà des 5 autres niveaux de besoins de la personnalité et pas de l’être) ! L’intérieur connecté à l’universel sans barrière mentale ni physique constitue notre véritable et unique demeure ou être en place de la personnalité dont la racine est constituée des agrégats et miasmes psycho-somatiques historiques et ancestraux !

L’AA correspond à la réappropriation (seulement apparente car malgré le mental, nous étions toujours et à chaque instant cela -sans le savoir ni le percevoir- de son être-état réel indifférencié !

Les artistes alternent entre les niveaux humains (quotidien) et divins (création, réalisations d’œuvres) avec le risque de confusion entre ces 2 niveaux.

La foi ne se fonde pas sur l’expression ni l’imitation de la révélation mais plutôt sur l’expérience en soi (pas dans le mental) !

Chaque moment possède son centre, l’humain à lui tout seul est déjà constitué d’une foule de personnalités !

Ne pas choisir pour rester au centre de soi-même !, ni colère ni repentance, le centre ! Le non-choix correspond à la non-souffrance. Les extrêmes vie et mort ne doivent pas devenir des objectifs(amour-haine non plus)

Le mental est une maladie pernicieuse qui infecte tout ce qu’il pense et s’oppose nécessairement !

Souvent l’amour et confondu avec la convoitise !

Dans l’absence à soi-même vient la félicité

Méd. Assis ou couché les yeux fermés, se concentre uniquement sur la main gauche (ou droite) et oublier tout les reste du corps, ressentir les mouvements, picotements, pulsations, sensations.. pendant trois semaines !(le maximum de fois possibles quotidiennement 10 à 15 mn.) La main deviendra de plus en plus sensible, réceptive, puis effectuer le même travail avec les fesses (plus insensibles) pendant encore 3 semaines !

Atteindre la voie, l’éveil représente plus le moyen, la voie que le but ! Le nombril, le résultat ou le centre correspondent à la méthode et pas à la voie .

Distinguer connaissance et expérience, « sans effort » et « ne rien faire »

Le véritable amour provoque la disparition du mental (méditation)!

Il est nécessaire d’accepter l’animalité du corps (fuite ou transcendance représentent des fausses routes ou interprétations) Le corps est animal est personne ne pourra changer cela (l’imaginer cela est possible mais bien inutile car le corps est toujours aussi lourd) et JE n’est certainement pas le corps, ni l’animal ( qui sont bien vivants mais identification exclusive masque le véritable être-état-conscience avant et après cette incarnation même (la seule concernant mon existence fragmentées en multiples sub-personnalités ou sub-incarnations), ni les sens, ni les perceptions, ni les pensées, ni la psyché (ni les préjugés encore exclusivement pour l’animal humain) liés à ce corps ! Tout cela n’est pas moi … ou plutôt ne représente qu’une partie -la moins drôle- de moi ! La perception des sens ne représente qu’une fonction dans le corps animal ; ils appartiennent au corps animal et pas à l’individu qui l’occupe !(d’ailleurs les sens animaux sont souvent plus développés que les sens humains !)

L’homme devrait être le seul animal à comprendre que le corps et le mental sont de l’animal et aussi à comprendre la distinction entre la perception et la conscience ! L’animal est conscient de la perception et l’humain est conscient de la conscience ! Il n’est pas question de nier ou de transcender ce fait, car il s’agit plutôt d’observer la conscience qui observe la « conscience animale ou d’être» individualisée qui perçois, ressens ou pense !

L’idéalisme (ça sera mieux -quand ou si- on ….. !) quel qu’il soit (politique, religieux, thérapeutique, civilisationnel, correspond au renforcement, développement, confinement, emprisonnement, intoxication et empoisonnement de l’égo du personnage personnalité qui justifie l’inaction momentanée par l’avènement prochain d’une action future ! L’idéal a) ne correspond qu’à une pensée périphérique et future égotique qui extrait chacun de son centre véritable b) nous autoriserait à critiquer les autres alors que cela même est absurde puisque l’idéal constitue un but et non une réalité vécue et expérimentée ! c) Nous enchaine à un futur illusoire et irréel !

La pensée/tête est plus éloignée que l’émotion/cœur du centre originel (nombril) que l’on doit rechercher et qu’on ne peut pas développer contrairement aux deux autres centre (tête, cœur) !

Raison, cœur, et être véritable sont à distinguer, (sans déconnecter surtout de leurs interrelation qui corresponds à la synthèse ontologique et à l’auto actualisation !

Cœur corresponds à la capacité à ressentir l’émotion (poésie)

Tête corresponds à la capacité à penser l’existence(science, philo)

Etre corresponds à la capacité d’union et de perception non-duelle universelle

Le danger correspond à une expérience profonde il enracine dans le « hara » et procure l’union, la félicité des 3 centres ! La présence à l’instant (autoroute à 250 km/h le danger est à chaque instant) ainsi pour le braquage (avec risques d’autre conséquences) …. ou plus simplement la fatigue ; bloquent la prédominance du mental !

La conscience représente notre nature (les jambes)

Le mental représente notre activité (comme la marche) ce n’est pas une substance : le cerveau oui : il organise les fonction organiques, psychiques et sociologiques ! Le mental correspond à une fonction une activité comme la marche !

Tollé

L’identification à la personnalité constitue la seule et unique illusion (ou pêcher)

L’identification est souffrance : la non-identification la félicité !

Le rêve est une manière inconsciente de régler les problèmes de la journée (ou des journées passées) !

En observant pendant la journée attentivement ce qui nous arrive, le rêve devient inutile (les sages et éveillés ne rêvent pas ) !

Corps, esprit, existence dans le temps représentent le contraire de notre réalité fondamentale !

Le désir représente une projection du passé vers l’avenir qui occulte le présent !

La maladie mentale n’existe pas l’identification au mental est la maladie !

3 niveaux d’existence

a) animale = bonheur inconscient

b) l’humain normal = la raison et le mental occultent le bonheur

c) l’existence pure = consciente et heureuse (sans mental) !

Les « psy….» occidentales devront développer des techniques pour aller au delà du mental !

La maladie mentale collective (possession psychique collective des égos) légitime les peurs, mensonges, désirs, dysfonctionnement, colère collectifs en normalité L’intelligence est mise au service de la folie collective !

Génie que la création d’une seule bombe atomique alors qu’entassement de milliers de bombes atomiques correspond au summum de la bêtise (et pourtant des politiciens justifient encore ces accumulations de pouvoirs de destruction … ce sont les égos (apeurés et donc imbéciles) et pas la nécessité qui dictent ces aberrations !

Perception, supposition interprétation

Le charisme consiste à ne pas désirer paraître plus important, célèbre, utile ou intéressant mais plutôt à laisser apparaître sa nature animale et non-maîtrisée et à observer l’individualité sans s’identifier avec !

Le lâcher-prise est parfois un acte plus courageux et puissant que de se défendre ou de s’accrocher car il permet l’abdication et le détachement de l’égo illusoire duel et personnel !

Il n’y a rien de bien ou de mal dans l’égo.. il est juste inconscient de son identification aux choses, projets, idéaux, habitudes et mentalités (pourtant fictives) !

La femme est bien ici mais certainement pas MA femme pour deux raisons essentielles !

  1. la femme n’est pas un objet (ni l’homme) dont on pourrait s’approprier car c’est un principe, une essence non objetisables (même si nombreux le pensent, le désirent … et se trompent) !

  2. Le vocable femme ne corresponds pas à une fonction, comme épouse, mari, compagne, partenaire, amoureux(se)

L’arbre de la connaissance représente surtout l’identification à cette connaissance et aux concepts mentaux !

Interdépendances : la psychanalyse représente une nouvelle religion (laïque… ou Freud prophète) sous divisée en nombreuse sectes !

La psychanalyse corresponds à une manipulation réputée « idoine » et vertueuse !

La religion corresponds à une manipulation réputée spirituelle et vertueuse !

Psychanalyse et religion ne représentent que des superposition des sub-personnalités des vêtements supplémentaires qui n’altèrent pas l’être-état véritable (individualité) mais qui contrarie les humains et la société …. voir Lao-Tseu (principes) et Confucius (morale)

L’éveil mène vers la maturité l’individu (adulte ou jeune homme) vers la vieillesse sans sénescence !

Gaz hilarant = dépression !

Meditations for Manifesting

Nine powerful meditations for manifesting recorded by Matt Clarkson. Whatever you truly want in life, whether it’s radiant health, financial abundance, joyous relationships, these meditations will help align your vibration and attract it. The meditations include: Acceptance Meditation, Gratitude Meditation, Problem Solving Meditation, Future Visioning, Limiting Belief Destroyer, Past and Future Self Integration, Manifesting Meditation, Health Manifesting and Wealth Manifesting Meditations

Méditation sur le souffle arrondi, les croyances infondées, le corps de souffrance, les démons psychiques, cristallisations énergétiques, le présent exclusif, l’accès non-duel, l’auto-actualisation, le centre véritable,

L’inconscience et inconnaissance même de la possession psychique par une personnalité (qui n’existe toujours pas malgré les apparences) créée de la souffrance et destruction inconsciente c’est l’inconscience qui nous possède et pas nous qui sommes inconscients ! ce n’est pas nous moins un peu ou beaucoup moisns de conscience, c’est que nous ne sommes pas nous-mêmes !

D’abord devenir conscient de ce que je fais et de ce que je Suis ! d’abord !

Le diplôme est l’ennemi mortel de la culture (P. Valery)

Mascarade psychologique, psychanalytique, puisque possédés psychiquement par les sub-personnalités dont ils ignorent la présence et possession (ce n’est pas l’inconscient non-plus.. c’est le corps de souffrance !

Il n’y a pas l’action d’un sur-moi, d’une morale ou d’un inconscient qui appartiennent à une personnalité …qui n’existe pas, qui n’a jamais existé, qui n’a jamais eu d’histoire … et qui (cette illégitime personnalité) pourtant semble diriger les hommes individuellement et collectivement ! autrement dit la fonction de président (disons Sarkosi ou un autre !) ne fabrique pas un nouvel homme, il mange et dort plus ou moins sensiblement de la même façon qu’il a toujours fait. Il est et a toujours été lui-même à 100 % (comme chacun d’entre nous ! Les conditions extérieures et ressentis intérieurs possèdent un aspect contenu(toujours changeant) et un contenant(toujours inchangé) ! une insomnie peut autant résulter d’un souci politique que d’une indigestion !

Déboulonnons … de leur piédestal, Freud, Pasteur politiciens et églises(toutes) et autres propagateurs de mascarades sociétales artificielles « humanicides et bon-sens-cidiques » promettant (et semblant y croire eux-mêmes) des solutions dans le futur (ce qui constitue bien une preuve d’incompétence : soit j’aide maintenant soit je n’aide pas maintenant alors ; pourquoi payer « maintenant » pour être heureux « plus tard » ?

Très inspirée des 4 accords toltèques de Miguel Ruiz, que j’aime beaucoup aussi:
1/ Que votre parole soit impeccable. Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la
parole contre vous-même, ni pour médire sur autrui.
2/ Ne réagissez à rien de façon personnelle.

Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles.
3/ Ne faites aucune supposition.
Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames. À lui seul cet accord peut transformer votre vie.
4/ Faites toujours de votre mieux.
Votre “mieux” change d’instant en instant, quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets.

La sagesse des anciens refait surface, du moins elle est toujours là dans le creux de nos cœurs qui ne demandent qu’à s’ouvrir…Ces peuples nous rappellent à notre lien à la nature, notre sagesse intérieure…
Cette femme: sans doute une peau rouge dans une peau de blanc…ça semble courant ces temps-ci. Les “guerriers” de la sagesse sont de retour… “Rêver ne signifie pas avoir des rêves. Rêver permet de percevoir d’autres mondes et de les décrire”. C.castaneda

Voir magic studio copie 2 piste depuis UM ou div

L’humanitude Hébétude plutôt qu’ennui. 

Si tu peux partir du nombril pour tout ce qui entre ou sort ! rester présent à l’instant et à ce qu’il contient ! Ne point revendiquer, désirer, protéger, manipuler, ! …. Alors tu seras éveillé, mature, autonome, auto actualisé , auto-réalisé ou tu auras réalisé-le-soi !

Je pense donc je ne suis pas car la pensée(rien ne justifie, rien ne prouve que cette pensée est mienne) à pris ma place et mon JE ! Le SUIS dans je suis est en trop et seul existe JE (contenant) qui conçois, pense, imagine, revendique(contenu ) comme le nœud sur l’écharpe du bouddha masque pour certains l’écharpe elle-même !

Le contenant est non-né (sans émotion) alors que le contenu va et viens, change, née, meurs, crois, décrois, s’émeus, s’oublie !

Qui suis-je en ce moment même ? l’ami, le voleur que j’ai été, les choix que j’ai fais les préférences-aversions, le mélodrame personnel ? qui m’ont effectivement mené vers ici et maintenant mais j’ai toujours été ici et maintenant même lorsque je me souvenais ou espérais, cela à toujours été au présent ! et je ne suis toutefois pas celui-ci qui est ici je suis beaucoup plus premièrement les potentialités (incarnations) que je n’ai pas exploitées sont tout de même encore à ma disposition les talent non révèles je suis aussi autant cela que ce qui a été révélé et expérimenté en réalité je suis ce qui rends toutes expérience possible et pas seulement le résultat des expériences qui se sont produites ! je suis cela qui à vu défiler tout cela (même lorsque je me suis identifié avec les expériences et que donc j’ai créé une-cette personnalité et la souffrance y aliénées) ! L’identification au passé -ce que j’ai fait et ressenti- n’est plus valable ici et maintenant -sinon je souffre, m’égare et me limite- cela est devenu une fiction et une croyance sur moi-même -que je croie encore posséder- !

La personnalité de survie qui veut survivre et nous fait croire que nous somme chacun individuellement inaliénable à celle-ci se résume à une pensée et non pas une réalité ! Et nous ne somme pas ce que nous pensons que nous sommes mais bien plus … ce que nous somme ! un état pas une pensée ! point-ligne !

Irritabilité, précipitation, auto-détermination, contrôle représentent quelques indices de la personnalité de survie ! Querelle, insécurité, effacé, triste, fâché ou jaloux représentent des objets de mon mental et pas des faits !

MOI JE » constitue une pollution émotionnelle une pensée indue un égo qui n’existe pas ; même si les apparences semblent le démontrer) le sommeil la douleur, l’ignorance et l’inconscience peuvent occulter son existence … et l’occultent !

Rencontrer sa vulnérabilité, grâce au désespoir, honte etc. afin de les accepter !

Dans le présent –et avant le mental et le mélodrame personnel temporel- au début de moi-même je suis : 1) je suis suffisant tel que je suis et 2) je suis déjà celui que je cherche !

Futur

Incertitudes, peurs

Espérances, désirs

Moi-sujet

Orgueil

Suffisance

dépression

Présent

Colère, jalousie

envie affliction

Toi-l’autre-l’objet

Culpabilité, nostalgie

Regrets

Passé

D’abord l’exil de soi-même puis c’est la haine de soi-même !

Conscience profonde se différencie de la conscience de soi (dans l’action la volonté ou la pensée) !

Lorsque le temps se dilue a pensée est dans le passé !

Lorsque -jamais assez de temps- la pensée est dans le futur !

Espoir/carotte et bâton/peur contraignent la personnalité de survie à se développer via la quête du succès au détriment des autres, de la planète, de la vie même ! Donc ils nous extraient l’un et l’autre de la réalité de soi-même et bâtissent une personnalité illusoire et pourtant revendicatrice !

Si crispation dans l’existence il serait souhaitable de ressentir celle-ci puis de conscientiser que je suis plus que cela et laisser l’histoire se dérouler au présent sans penser, ni espérer, ni fuir, ni affronter juste observer depuis la réalité de soi et pas seulement de ce que je pense de l’évènement ou de l’expérience !

Le mental la pensée assombrissent et voilent l’essence, le présent et la vie au profit l’identification –illusoire- de la personnalité de la relation et de l’existence !

Le miracle ne réside pas dans les choses que l’on voie ou vers lesquelles nous nous déplaçons mais plutôt dans le fait d’être capable de voir ou de marcher Idem pour ce qui est vu … et voir, etc.…. !

1) Le mental corresponds à une fonction et pas une identité !

2) Les différentes incarnations se produisent dans cette existence même selon les différents rôles adoptés, modalités de fonctionnement et fonctions !

Ce n’est pas le contenu du mental qu’il faudrait améliorer ! Il est plus opportun de comprendre que c’est le fait de penser -l’utilisation même du mental ; qui est une fonction et pas une identité- qui prends possession de l’individu qui devient par cette association dans l’action, l’identification même à une personnalité, personne, personnage, masque, rôle… ou les nombreuses « incarnation » selon les différentes situations dans cette existence même (les « réincarnations » se superposeraient -de mon point de vue- (fréquences différentes) dans cette existence même, plutôt qu’elles ne se succèderaient dans le temps ! Chaque relation interpersonnelle constitue autant d’incarnations que de masques que de rôles !

Pour sécurité personnelle pardonner permet de se sentir mieux (delaï lama)  !

En étudiant plus cela je suis convaincu que la désillusion conduira à un positionnement plus présent et les réformes bouddhiste, chrétienne, politiques, freudiennes, doctrines reposant sur une de ces 2 concepts

L’altérité ne consiste pas en une croyance, nous sommes nécessairement plus que cela que nous pensons mais pas de la façon dont nous avons l’habitude et coutume de le concevoir et donc ni maquillage, ni artifice, ni un masque ou une apparence différent ne permettront une amélioration individuelle, cela constitue une impression, une illusion, un fantasme, une virtualité…. un mensonge à soi même et aux autres une autre croyance en une incarnation !

Consommation, culture, fierté, identité, concernent et nourrissent la personnalité illusoire, un fantasme, une fiction, une « entité mélodramatique, inconsciente et souffreteuse» et représentent donc des illusions (le monde) dans le sens où elles ne durent pas !

Apprendre à regarder à l’intérieur (exclusivement ou parallèlement) à l’extérieur, ressentir et penser (d’abord alternativement puis progressivement fusion) et ainsi s’émanciper de la fausse identité (qui est exclusivement victime de l’extérieur ou du temps) !

La méditation doit se poursuivre dans la rue, les magasins, la poste, bistrot, et accompagner chaque état d’esprit et être rester disponible à l’observation des faits particuliers et de leurs liens avec l’univers entier et non pas « ma personnalité » ! La méditation correspond bien donc à la non-directivité ou non-participation de la personnalité égotique !

Apprendre enseigner aux psy à distinguer le Soi-individuel(contenant, factuel, intemporel) et le soi-personnel(moi, surmoi, inconscient) afin d’aider plus efficacement et convenablement les possédés(juste une différence de degrés et pas de nature par rapport aux psy) excessivement par les besoins et désirs personnels (illusoires comme la personnalité et les rêves)

Les psy doivent avant de poursuivre leurs œuvres répondre à cela : que deviennent dépression ,psychoses, névroses pendant le sommeil profond ! pour obtenir un certificat de pratique et de soutien psy. Autre avantage pas besoin d’analyse pour les analystes car une fois la personnalité comprise, acceptée, pardonnée et libérés il n’y a plus qu’a observer surtout sans penser !

Le sommeil profond est plus profitable à l’individu que l’existence personnelle égotique

Juste moins s’identifier à cela que je pense que je suis et renaître à l’inconnu et à la réalité sans mental !

Je dés-illusionnise, je décrois, je décroissance, je dé-croyance, je dé-mystifie ce « moi-même » illusoire ou imaginaire !

Chatouilles-thérapie !

Libération des cristallisations mémoires énergétiques du corps de souffrance = 1) « l’envol du cygne »  (trinôme ou individuel), 2) TTDR, 3) chatouilles-thérapie,  4) bioénergie !

Libération des identités énergétiques et mélodramatique de la personnalité = 1) Jeûnes  (psycho, émo, ou socio 2) méditation, 3) instant-présent !

Le jeûne culturel consiste non seulement

à s’abstenir d’achat et de consommation des biens et services et autres artifices culturels !

mais à trouver l’espace-temps ainsi nouvellement créé ou retrouvé (l’espace et le temps retrouvé. Mr Proust) et disponible à observer et à savourer !

Le jeûne émotionnel consiste non seulement

à s’abstenir de présf averfs cuirasses et autres artifices émotionnels !

mais à trouver l’espace-temps ainsi nouvellement créé ou retrouvé (l’espace et le temps retrouvé. Mr Proust) et disponible à observer et à savourer !

Les 3 qualités et orientations privilégiées revendiquées (corps-organe, plaisir, relations ) représentent nos masques et identifications par ordre de préférence !

Civilisation sans divertissement pollution, mentale et toxiques relationnels

La foule et les gens sont différent de le peuple les citoyens !

Différentes approches ou portes, voies d’accès en fonction des tempéraments, cultures, cotextes époques, historique, caractère,

S’éveiller devenir conscient, réalisé constitue une expérience terne banale, grise, discrète, effacée, austère, sévère et ne possède aucune application pratique (comme la poésie) non religieuse, ni émotionnelle, ni sentimentale, ni historique !

La méditation ne constitue pas un but (ni la prière d’ailleurs) puisqu’elle caractérise un état de conscience (éveil) non ordinaire (donc aussi non personnalisé) !

La méditation constitue une méthode pour démasquer, traverser ou transcender la personnalité !

Je n’ai donc plus jamais rien à faire, je ne m’ennuie plus jamais … avec tout cela que j’ai à traiter sur le corps de souffrance et démasquer les imaginations !

Marc Aurèle : l’humain est un sac de sang et de corruption !

Allocation universelle d’existence contre rétribution sociale d’adaptation et de perfectionnement ontologique (université, lectures éveillées, stages, séminaires, cours internet, service civil, cours d’autonomie radicale ! pause mentale ! jeûnes !

Eveil = libéré des désirs et des peurs (non identification aux désirs et peurs)

Politique éveillée = Altruiste et s’acquitte du présent (ni préf-avers- ni passé-futur) !

Science éveillée = Altruiste et s’acquitte du présent (ni préf-avers- ni passé-futur) !

Les toxines psycho-somato-énergétique ! (Nietzsche, Reich, Long, Tollé, Osho, ) =TTDR

Le but est oublié (nous confondons et superposons « le nœud sur l’écharpe du Bouddha pour l’écharpe elle-même ») !

There’s a powerful saying that goes something like
this: “There are only 3 problems in life — money,
health, and relationships.”

EveilTV. Observatoire concernant la bio-actualisation, la bio-terre, l’hygiène bio-ontologique et la bio-politique (PNHI) !

Les programmes concernent tous les éveils traditionnels ou spontanés non-duels (… pour simplifier) !

Financement : mécénat/publicitaire/transparent, ventes, hit-parade

Vivre « pour » à la place de simplement -et pas assez- Vivre maintenant

Etre « quelque chose ou quelqu’un » à la place de simplement -et pas assez- Etre maintenant

L’action pure est sans intention sans volonté : « pour »

Corresponds à la perte de soi et de vivre !

Pourquoi est tu malheureux maintenant ? maintenant ! Du passé, du futur, de la perception/incompréhension/ignorance de l’autre et/ou moi et de la relation !

amour magie, pourquoi comment ! la première chose n’est pas maintenant !

La pure admiration coiffe la métaphysique.

La vie n’est complexe que quand on pense : « Qu’est-ce que je vais faire tout à l’heure ? »,« Qu’est-ce que j’ai fait hier ? », « Est-ce que j’ai bien fait ou non ? », « Est-ce que je vais bien faire ou non ? »…

La réceptivité sensorielle va très loin. Cette exploration fait partie de la démarche tantrique. Voir à quel point ce qu’on croit être ressenti est, en fait, pensé. On ne ressent pas : on pense le ressenti.

Le but est oublié (on a pris « le doigt qui montre la Lune pour la Lune »), Vous devez écouter votre problème comme vous écoutez une langue étrangère, sans aucune volonté de comprendre, il y a à découvrir. La seule possibilité de se libérer d’une perturbation émotive est de la ressentir. L’expression lâcher-prise prête à confusion. Personne ne peut lâcher-prise, l’expression “accueillir, ressentir” est plus claire. Aussi laisser être. La perception  est une richesse infinie, elle est plus proche de la vérité que la pensée. Elle est toujours vécue de manière non-duelle. .(E.B.)

 

Il est vain et vaniteux d’être solidaire (même quand majorité) CONTRE ! Compétition (gagnant/perdant) diffère de la pratique sociale, politique, philosophique, morale, administrative, culturelle, cultuelle, civilisationnelle ou sportive (non nécessaire cependant .. ni utile ! plaisant à la limite !)