Les confusions et superpositions émotionnelles

teamwork

Quand on subit une émotion -ou la détourne- cela se transforme en inconscience.

Quand on perçois et donc “conscientise” (ni concept, ni mental, ni pensée mais plutôt une simple et pure perception par ex. l’impuissance) nous accédons à la responsabilité ontologique ! Cette observation de notre impuissance et autre émotions essentielles est indiquée et représente un autre des outils d’accès à l’éveil, de connexion à l’instant présent

Accueillir la peur, la souffrance, l’accident, l’enthousiasme, la passion, la peur, l’impuissance, le handicap, la vulnérabilité en place de les occulter et ou détourner -se mettre en colère, renoncer, abattement ou déprimer pour dévier les émotions fondamentales, ne résouds rien- il faut connecter psysiquement, biologiquement, psychiquement, vitalement et symboliquement les émotions premières.

Accepter-reconnaitre l’impuissance temporelle nous libère de la possession psychique par une autre émotion et de l’irresponsabilité !

Savourer l’impuissance avant de/pour la laisser se dissoudre !

(et pas la déprime ni la colère qui ne sont donc plus nécessaires puisque qu’acceptation de la peur, impuissance ou vulnérabilité)

La peur, l’impuissance, la vulnérabilité et autre émotions non contemplées et/ou refusée et/ou détournées (colère, déprime, réaction) empoisonnera les existences d’ignorance et représentera-deviendra le “référant” ou le “frein” de l’existence.

Pour pacifier l’environnement, les relations et les individus savourez, percevez (sans mental) sereinement pacifiquement les émotions pures !

Autre décalage ontologique

Comprendre/accepter

Content/fier