C’est celui qui réagis qui se retrouve automatiquement en « position basse » parce que l’intention constitue-représente une « possession psychique » Il est donc question -ou possible- d’agir, de répondre -même se défendre- sans intention, ni affects (pollution et toxiques de l’action véritable) … autrement dit quand l’affect ou le mélodrame n’est d’aucune utilité (ou plus précisément l’identification avec celui-ci) -en cette occurrence particulièrement- il s’agit alors de permettre l’efficacité !) cela n’empêche pas l’affect ou le mélodrame dans les autres aspects de l’existence !… Ceci ne représente ni l’apanage, ni prérogative, ni la trouvaille, non plus le pré-carré, ni l’exclusivité de la psychanalyse ! les yogis, les chamanes -aussi Jésus- Bouddha et d’autres l’expliquent d’une autre façon (ou plutôt manipulent ou utilisent) .. … une « position basse » et une « position haute » ! En entrant « en guerre contre » (ou en répondant à l’autre !! à l’adversaire ou au psy ou au manipulateur) nous nous plaçons -contrairement aux apparences- en « position basse » puisque nous sommes en réaction CONTRE ! Alors qu’en dénonçant sans attaquer (non violence gandhienne) cela déstabilise l’autre partie qui s’attend au combat ET DONC nous plaçons celui-ci en « position basse » et nous nous re-plaçons en  « position haute » !…. et c’est alors à eux … le(s) problème(s) !