Listes des principales lois hygiénistes et hippocratiques.

pyramide_maslow[1]

On ne commande à la nature qu’en obéissant à ses lois !(Bacon)

Loi de force Vitale (Dr Walter)

Chaque particule de matière vivante dans le corps organisé est douée d’un instinct d’auto-préservation, grâce à une force inhérente à l’organisme. Cette force est généralement appelée force vitale ou de vie !..D’ou….. La récupération devient nécessaire !

Loi d’action (Dr Walter)

Quand une action à lieu dans un organisme vivant comme le résultat d’influence extérieures, l’action doit être imputée à l’organisme vivant, qui a le pouvoir d’action et non à la chose inanimée dont la caractéristique principale est l’inertie ! …c’est toujours l’organisme qui agit sur la matière !

Loi de Vitalité (Dr Trall)

Dans les relations entre l’organisme vivant et la matière vivante, la première est active et la seconde passive, toujours ! Le mot action ne concerne que la vie, les médicaments n’agissent pas c’est l’organisme !

Loi de Herschel

Il existe une relation inéluctable de cause à effet ; l’effet est absent si la cause est absente ; il y a accroissement ou diminution de l’effet quand il y a respectivement accroissement ou diminution de la cause ! Les actions douces ne sont jamais rapides dans l’organisme !

Loi de l’élimination sélective

Quand les substances nocives ou inutiles sont par un moyen quelconque introduites dans le domaine de la vitalité(c’est à dire à l’intérieur du corps vivant) elles sont rejetées neutralisées d’ une manière et par des voies telles quelles produisent le moins de dommage et de douleur dans l’organisme ! L’HV est libératrice optimiste et sereine !

Loi de l’effet contraire

Pour l’organisme vivant, l’effet second de toute action, de toute habitude, de toute faiblesse, de tout excès est exactement l’opposé de l’effet primaire et d’intensité égale à celle de cet effet primaire ! Donc… danger des médicaments, café, thé bains trop chauds ou froids tisanes excitantes !

Loi de l’économie spécialisée

Dans les conditions favorables, l’organisme vivant garde en réserve la nourriture qui lui est apportée en trop grande quantité et cette réserve sera ensuite utilisée en cas de besoin !

Loi de distribution vitale

La puissance vitale est partagée entre les différents organes et tissus en fonction(ou encore en proportion) de l’importance des besoins de ceux-ci !

Loi de limitation

Quand et où la dépense de la force vitale a été si grande qu’un épuisement fatal devient imminent, une frein est mis à la dépense de forces non nécessaire et l’organisme s’oppose à l’emploi d’un stimulant même habituel ! Repos organique total et ontologique !

Loi de l’accommodation vitale

La réponse d e l’organisme vivant aux stimuli extérieurs est instinctive. Elle est basée sur un instinct d’auto préservation (ou auto protection) qui permet à l’organisme de s’adapter aux influences qu’il ne peut pas détruire ni contrôler ! L’effort de compensation se réalise aux dépens de l’énergie nerveuse !

Loi de compensation physiologique

Afin de dépenser d’un coté, la nature est obligée d’économiser d’autre part ! (Goethe)

L’organisme fonctionne bien quand les organes sont exercés uniformément et vigoureusement et cela dans la mesure de ses limites ! (ni négligence ! ni excès !)

Lois d’Hippocrate !

Les aliments règlent l’état humoral ; ils doivent être pris en repas synthétiques, pour se corriger et s’équilibrer réciproquement !

Impossibilité du réglage mathématique et uniforme des rations alimentaires !

La maladie est avant tout humorale et générale avant d’éclater localement !

Les maladies sont des crises de purification humorale, de nettoyage organique et d’élimination toxique !

L’acidité est l’état humoral le plus nocif !

La dénutrition est une cause de maladie à l’égal de la suralimentation !

La nature médicatrice ou force vitale individuelle conduit, coordonne et unifie les opérations organiques (par l’action inconscient de système nerveux grand sympathique !

La vraie thérapeutique est une œuvre de simplicité et de bon sens !

Le médecin doit être un aide et un imitateur de la nature ¨

La diététique doit être considérée comme l’agent thérapeutique fondamental, comme le médication la plus essentielle et la plus puissante ! Les aliments sont des médicaments !

Il est capital d’alimenter les malades et les affaiblis à feu doux !

L’action thérapeutique doit s’exercer sur les causes des maladies, par leur suppression et l’emploi des contraires, c’est à dire des choses opposées à celles qui ont créé les maladies !

L’action thérapeutique peut s’exercer parfois par le déclenchement d’une réaction semblable à celle qui a produit la maladie. Mais ce mode de traitement n’est ni exclusif ni dominant !

L’action thérapeutique devra toujours s’adapter soigneusement aux circonstances individuelles d’âges, des sexes, de tempérament, de caractères de résistances vitales de maladies !

Chacun doit s’apprendre à être son propre médecin !